“Apprêtés” vous à mieux consommer !

 

Ayant grandi à Amiens, Marie Brandicourt a fait ses études à l’IESEG de Lille durant 5 ans où elle a rencontré Anne – Claire Chanvin, son associée. Elle a ensuite fait de l’audit financier au Luxembourg durant 3 ans et de la finance chez Aéroports de Paris durant 2 ans. Rien ne la prédestinait donc réellement à se lancer dans la mode éco-responsable. C’est une réflexion d’Anne-Claire qui lui a fait tilt : « Pourquoi fait-on attention à son mode de consommation que ce soit pour l’alimentation ou la cosmétique si l’on achète tout et n’importe quoi quand il s’agit de vêtements ? »
Que les vêtements soient chers ou non, ils sont bien trop souvent étiquetés Made In China. Et le plus fou pour Anne-Claire c’est qu’il n’y a pas beaucoup de marques éco-responsables. Cette réflexion qu’elle a trouvé des plus pertinentes l’a amenée à se questionner plus intensément. Après avoir listé toutes les marques éco-responsables présentes sur le marché, elles ont réalisé que de nombreuses références existaient déjà. Leur est donc au départ venue l’idée de créer leur marque de vêtements 100% recyclés et Made In France. Cependant, après quelques mois de travail, Marie et Anne-Claire se sont rendu compte des difficultés de vouloir créer ce type d’enseigne en France : le budget est bien trop important et de nombreuses marques ont du mal à s’en sortir, d’autant plus qu’elles ne parviennent pas à se faire connaître, n’ayant pas la possibilité d’allouer une part de leur budget à la communication.
Elles ont alors pris conscience de deux choses : de plus en plus de consommateurs cherchent à mieux consommer mais ne peuvent pas se le permettre au vu de leur budget, et de nombreuses marques existantes manquent de visibilité et ont du mal à s’en sortir. C’est de ce constat et de la recherche de solutions que leur est venu le concept des Apprêtés. Nous avons donc eu la chance d’interviewer Marie Brandicourt qui nous a parlé plus en détail de son projet.

Comment résumer le concept de leur entreprise ?

Marie et Anne-Claire ont décidé de créer un service de location de vêtements éco-responsables. Sous forme d’abonnement à une box disponible avec plusieurs forfaits, leur concept permet aux consommateurs de changer régulièrement de vêtements, de se faire plaisir sans culpabiliser et de mieux consommer sans pour autant se tourner vers une garde-robe minimaliste. Marie nous a confié que son passé financier l’a beaucoup aidé à monter ce projet. Il lui a d’abord permis de prendre conscience des difficultés financières que rencontrent les marques éco-responsables et de changer de direction pour leur entreprise. Elle a pu réaliser le business plan, le business model etc. Elles ont voulu monter une entreprise durable qui pourra aussi les faire vivre.

Mais comment choisissent-elles les marques qu’elles proposent dans leurs boxs ?


Marie nous a expliqué qu’elles avaient plusieurs critères que ce soit pour le style comme pour le côté éco-responsable. Les deux créatrices cherchent à montrer que l’on peut être à la mode tout en portant des vêtements éthiques. Elles veulent sortir du cliché du dressing minimaliste aux vêtements beiges et kakis. Leurs marques sont éco-responsables de différentes manières : Elles peuvent utiliser des matières naturelles, des matières biologiques qui sont certifiées GOTS, des matières recyclées – par exemple du polyester qui a été fait à partir de bouteilles plastiques -. Cela peut être aussi de la laine recyclée qui a été défibrée et refibrée. Sans oublier la méthode de l’upcycling, qui consiste à utiliser des chutes de tissus ou du tissu déjà existant pour en refaire des nouveaux vêtements. Elles collaborent également avec des marques végans et d’autres qui reversent une partie de leurs bénéfices à des associations. Evidemment, elles privilégient les circuits courts comme le Made In France, le Made In Europe et la minimisation des aller-retours entre les différentes étapes de fabrication. Elles n’hésitent pas choisir des marques qui disposent de labels permettant de garantir leurs engagements et leur transparence. Elles ne sont pas dupes et se doutent qu’une marque ne peut pas être 100% responsable puisqu’elle produit et donc pollue. Elles se posent donc différentes questions avant de choisir une marque : Qu’est-ce qu’elle fait ? Sur quoi elle a encore des choses à améliorer ? Où est-ce que c’est fabriqué ? Où est-ce que les matières premières sont fabriquées ?

A quelles difficultés se sont-elles heurtées et comment les ont-elles dépassées ?

Marie nous a confié que l’un des premiers problèmes qu’elles rencontrent c’est le manque de stock dont chaque marque dispose : ce sont pour la plupart, de petites marques, qui n’ont pas la capacité d’avoir beaucoup d’unités pour une même référence. Marie et Anne-Claire doivent donc avoir beaucoup de marques pour avoir un catalogue intéressant.
D’autre part, leur concept est innovant, elles doivent donc fournir des garanties aux marques pour les rassurer sur la viabilité du projet. C’est dans ce but qu’elles ont lancé leur campagne de crowdfunding sur Kiss Kiss Bank Bank : les gens intéressés par le projet peuvent y investir de l’argent. Cette campagne a déjà récolté de nombreux fonds ! (N’hésitez pas à aller soutenir le projet puisqu’il se clôture le 5 mai : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/les-appretes )

Quels sont leurs projets d’avenir ? Comment se voient-elles dans dix ans ?
Dans un avenir proche, Marie se focalise sur le lancement de leur plateforme en ligne et la sortie de leur collection automne-hiver. La créatrice est optimiste face à l’avenir : pour elle, beaucoup plus de marques éco-responsables auront vu le jour d’ici une dizaine d’années. Celles qui existent déjà auront grandi et les filles pourront enrichir leur catalogue.
Marie espère qu’au fur et à mesure du temps elles pourront faire évoluer leur box et la rendre plus accessible : actuellement leur box la moins chère est à 59€. Ce prix s’explique notamment par les coûts de fabrication des vêtements, les coûts de transport … Marie mise donc sur une démocratisation de la mode éco-responsable pour baisser les coûts et pouvoir proposer des boxs plus abordables à 39 ou 49€.
De plus, nous avons demandé à Marie si la crise sanitaire actuelle va avoir un impact durable sur la façon dont les gens consomment. Pour elle, c’est évident : le fait de voir la pollution baisser va faire évoluer les mentalités. Elle est convaincue que les gens vont faire plus attention aux normes sanitaires, à la qualité des produits qu’ils mettent sur leur peau et vont essayer de mieux consommer !

 

Marie et Anne-Claire ont donc lancé un projet avec un concept novateur et qui a de l’avenir. Malgré le confinement et l’annulation de leurs évènements promotionnels pour booster leur campagne de crowdfunding, elles font leur maximum pour continuer leurs actions à distance et rester au plus proche de leur clientèle !

Marie nous a d’ailleurs partagé des initiatives inspirantes que nous vous conseillons d’aller voir pour vous changer les idées :
– Le podcast Nouveau Modèle sur la mode éco-responsable
– La boutique The Trust Society, avec une communication fun et qui casse les clichés des produits écolos un peu ennuyeux

Merci à Marie pour cette interview très riche. Nous espérons que cela vous a plu et nous vous invitons à lire nos autres articles et à les commenter !

Leur Instagram : https://www.instagram.com/les.appretes/?hl=fr