En politique : adieu la corruption et bonjour l’éthique?

      Aujourd’hui, nous sommes allées à la rencontre de Jean Pierre Demant, coréférent avec
Christine Rouselle de l’association ANTICOR, fondée en juin 2002 par Eric Halphen et
Séverine Tessier afin de lutter contre la corruption et rétablir l’éthique en politique.
Présent sur la moitié des départements en France et disposant d’un siège social à Paris, c’est
tout récemment que cet organisme s’est implanté à Toulouse.

   ANTICOR regroupe des citoyens et des élus de toute tendances politiques, engagés
bénévolement pour tenter de réhabiliter le rapport de confiance qui doit exister entre les
citoyens et leurs représentants politiques et administratifs.
Ainsi, lors des élections, l’association propose aux candidats une charte regroupant des
principes de clarté dans l’action politique et veille à son respect par les élus et fonctionnaires
qui s’engagent à adopter un comportement loyal et au service de l’intérêt général.

ANTICOR sert également de relais aux lanceurs d’alerte qui, sous condition d’un dossier
constitué et de preuves à l’appui peuvent déclarer anonymement des affaires de corruption,
de trafic d’influence, de prise illégale d’intérêts, de pantouflage ou bien encore de fraude
fiscale qui seront étudiées par les membres de l’association pour ensuite faire l’objet d’un
signalement ou bien d’une médiatisation.

Toujours dans l’ambition de ranimer la confiance entre l’élite politique et les citoyens,
ANTICOR s’attache à l’organisation de conférences et de formations autours de différents
sujets juridiques, politiques et économiques comme la fiscalité, les différentes modalités des
plans locaux d’urbanismes (PLU).

Pour se financer, Jean-Pierre Demant souligne que l’association ne souhaite bénéficier
d’aucune subventions afin de conserver son impartialité et utilise seulement les cotisations
de ses adhérents. La difficultés réside principalement dans la médiatisation de l’association
qui cherche à se faire connaitre via les journaux ainsi que son site internet afin d’augmenter
son nombre d’adhérents et donner plus d’ampleur à ses actions.

 

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter le site internet de cette association en cliquant ici.