Les moutons d’Ouessant ne produisent pas beaucoup de viande et leur laine n’est pas terrible. Ces bêtes, pourtant adorables de par leur petite taille (40 centimètres au garrot) n’intéressent pas les éleveurs, à la recherche des races de mouton les plus productrices de valeur possible. 

Pour cette raison, les moutons d’Ouessant sont en voie de disparition. 

FAUX. Car ça, c’était avant. 

Avant la création en 2012 d’Ecomouton, PME composée d’une trentaine d’employés, qui a inventé l’éco-pâturage et donné une utilité aux moutons d’Ouessant. Depuis, une dizaine d’entreprises d’éco-pâturage ont émergé en France. Toutes font appel au Mouton d’Ouessant et celui-ci ne sera (nous l’espérons) plus jamais en voie d’extinction. 

L’éco-pâturage et Ecomouton, c’est quoi ? 

Propriétaire de plus de 2500 moutons et présents sur plus de 200 sites, Ecomouton est le leader français de l’éco-pâturage. L’éco-pâturage, c’est le fait de remplacer la tondeuse électrique par des moutons qui sont tout aussi bien capables de tondre la pelouse puisqu’ils la broutent. Les moutons utilisés pour l’éco-pâturage sont les moutons d’Ouessant. Légers (pas plus de 50 kilogrammes), ils n’abiment pas les pelouses et sont particulièrement résistants aux maladies.

Comment ça marche ? 

Ecomouton loue au minimum deux moutons, qui peuvent assurer la tonte d’un terrain d’au moins 3000m2. L’entreprise installe des clôtures afin de délimiter l’espace de vie des moutons et un abris en cas de pluie ou de soleil trop agressifs. Un berger visite les moutons deux fois par mois afin de s’assurer de leur excellente santé et du bon état des clôtures et du site de tonte. 

Le tarif est de 240€ par mois pour l’installation de deux moutons. 

Les principaux clients d’Ecomouton sont principalement les entrepôts logistiques et industriels (50% de la clientèle), suivis des sièges d’entreprise, des stations d’épuration, des écoles et hôpitaux, et des prisons de Meaux et de Beauvais. 

Quelle viabilité pour Ecomouton ? 

Ecomouton est un exemple parfait de business for good puisque l’entreprise est rentable depuis sa création (et en pleine croissance). En 2014, Ecomouton réalise 450 000€ de chiffres d’affaires et a une nouvelle entreprise cliente chaque semaine. En effet, comment ne pas connaître le succès lorsque l’éco-pâturage permet aux entreprises de diminuer de 20% leur dépenses liées à la tonte ? 

Le seul freins est la résistance au changement que manifestent certaines entreprises. 

Quels apports sociaux et environnementaux d’Ecomouton ? 

Les bénéfices environnementaux sont les suivants : l’usage de l’éco-pâturage permet d’accroitre la biodiversité. Les insectes et les oiseaux, tués et effarouchés par la tondeuse, réapparaissent. De plus, l’éco-pâturage n’engendre pas de déchets et les crottes des moutons d’Ouessant, qui sont petites et sèchent rapidement, sont des engrais naturels qui agissent de manière efficace sur la pelouse. Enfin, finis les nuisances sonores et visuelles ! 

Socialement, l’éco-pâturage humanise l’entreprise.  Sylvain Gérard, fondateur d’Ecomouton, confie que le lâcher de mouton sur un terrain est toujours un grand moment pour les employés, tous très attachés à leurs moutons…