La lutte contre le gaspillage ne concerne pas uniquement les ménages. L’entreprise française Phénix l’a bien compris et en a fait le cœur de son activité.

En effet, Phénix dont le slogan est « donner une seconde vie aux produits », voit les déchets comme une mine de matières premières. L’entreprise offre des solutions innovantes à ses clients professionnels pour la valorisation de leurs invendus. En d’autres termes, Phénix fait le lien entre la grande distribution, les industriels, les grandes entreprises et les associations de dons, de revente solidaire ou les plateformes de recyclage. L’objectif prôné par l’entreprise est d’atteindre le stade « zéro déchet ».

85% des invendus traités par Phénix proviennent de la filière alimentaire. Le gaspillage est en effet très important dans ce domaine où l’organisation des nations unis estime qu’1,3 milliards de tonnes de nourriture sont jetés ou perdus chaque année. Phénix, donc, récupère les déchets des différents magasins d’alimentation et grandes surfaces et transmet ces produits à des associations afin qu’ils ne soient pas jetés et qu’ils profitent aux personnes dans le besoin. Les entreprises ont tout intérêt à faire appel à Phénix pour traiter leurs invendus afin de faire des économies et d’opter pour des solutions éco-responsables.

Outre la gestion des invendus, Phénix représente aussi une entreprise « modèle » et d’avenir. C’est en effet une entreprise « sociale » qui possède le label Esus (entreprise solidaire d’utilité sociale). De plus, chaque employé fait une journée de bénévolat par an, financé par l’entreprise. Alice Hua, directrice de Phénix dans la région Midi-Pyrénées nous a confié que le cadre de travail était particulièrement agréable dans cette entreprise à visage humain. En effet, Phénix, malgré sa présence sur l’ensemble du territoire national, s’attache à faire du local une de ses priorités. L’entreprise est dispersée en filiales régionales. Les centres régionaux sont ainsi des petites structures, fonctionnant à l’image de certaines Start-up, et surtout en lien étroit avec les associations locales. La directrice, Alice Hua nous indique que le groupe phénix « Midi Pyrénées » est constitué de 4 membres.

Cette entreprise dynamique envisage de s’agrandir. De nombreux recrutements sont prévus pour les années à venir. Phénix espère aussi diversifier son activité et augmenter le traitement des invendus non alimentaires. De plus, l’entreprise nourrit des ambitions internationales, en étant déjà présente au Portugal (avec 2 employés), ainsi qu’en Espagne (avec un employé). Mais l’entreprise française envisage de s’ouvrir à de nombreux marchés, notamment aux Etats-Unis où Phénix entend faire connaitre ses solutions responsables.

Cocorico, donc, pour Phénix qui réalise une belle « Success Story » responsable.