Bike Washing Machine, le vélo d’appartement qui lave votre linge sale!

Cette innovation n’est pas Française, mais elle révolutionne la consommation responsable !

Marre de devoir laver votre linge ? Marre de batailler avec les tâches tenaces ? Marre de devoir attendre la fin du cycle dans votre laverie de quartier ? Marre, marre, marre…

Lier l’utile à l’agréable… Une bien belle phrase qui peut enfin être mise en application avec une des tâches les plus rébarbatives selon une étude IPSOS. Un groupe d’étudiants chinois de l’Université Nationale Dalian vous présentent LA solution : le BWM (Bike Washing Machine). Un geste pour la planète, votre santé et votre compteur électrique.

Grâce à un tambour relié aux roues du vélo, le BWM permet de laver son linge en pédalant

Tel un vélo d’appartement, ce vélo ne vous rendra nulle part. En revanche, il vous rendra un linge propre ! Idéal pour faire du sport tout en effectuant votre lessive, et en préservant la planète. Car oui ! Ce vélo n’utilise aucune source d’électricité… à part vous-même. A chaque tour de pédale, la roue, équipée d’un tambour de machine à laver, se met à tourner. Il suffit donc d’y déposer son linge sale avant de s’enfiler quelques kilomètres ! Le surplus d’énergie emmagasiné sera stocké et utilisé plus tard.

Il ne faut cependant pas perdre de vue que le rendement de cette machine à laver un peu spéciale soit plus faible que pour votre véritable lave-linge. Il est en effet « peu probable » que vous puissiez atteindre, à la seule force de vos petites gambettes, les 1600 tours minutes habituels. Mais ce n’est pas là l’objectif ! Le BWM s’adresse aux amoureux des alternatives écologiques, responsables, et qui visent autre chose que les réseaux classiques de consommation.

Qui dit « vélo à laver » dit économies d’énergies ! Une machine à laver de label A à A+ consomme en moyenne 127 kW par an. Grâce au BWM, votre facture d’énergie pourrait diminuer de 60€ pour 33kg d’émissions de CO2 (qui ne seront pas rejetés dans l’atmosphère). En effet, s’il existe une forme d’énergie sous-exploitée aujourd’hui, c’est bien notre énergie musculaire.

Le BWM n’en est encore qu’au stade de prototype. En effet, il reste quelques détails à régler : comment l’eau entrera et sera évacuée par le système, combien de temps sera nécessaire pour faire une lessive…  Mais il est fort probable que des investisseurs s’intéressent vite à ce projet ! Parce que des gens un brin écolos qui ont envie de faire du sport tout en faisant quelques économies, ça ne doit pas manquer par les temps qui courent ! Le marché s’annonce plus que porteur.

Si aujourd’hui, vous rêvez de laver vos vêtements tout en faisant une séance de sport sans débourser un euro, il ne vous reste qu’à recourir au plan B « fait maison » …